> haut de page
Concert
Concert Calmel « Passage » (75)
Date et heure
17 mars 2017 20:30
Clôture
17 mars 2017 22:30
Tarifs
20
Lieu
Eglise Saint-Antoine-des-quinze-vingts
Adresse
66 avenue Ledru-Rollin, PARIS, 75012, France

Ainsi, ce concert Calmel s’inscrit dans le cadre d’un travail de transmission et de création d’une œuvre de Roger Calmel et Olivier Calmel.

En effet, ce concert est l’occasion de mettre à l’honneur une œuvre de Roger Calmel, dirigée par Michel Piquemal, puis de faire naître une création mondiale de son fils, Olivier Calmel, composée pour l’occasion, dirigée par Boris Mychajliszyn.

Le concert débutera par A Little Jazz Mass de Bob Chilcott, en résonance aux racines Jazz d’Olivier Calmel, puis suivra la cantate Les Chemins retrouvés de Roger Calmel qui s’enchaînera sans césure avec un intermède composé par Olivier Calmel comme « lien » dans une traversée menant à sa création mondiale : Le Colosse de Mahdia. Ces trois œuvres s’enchaîneront donc sans respiration comme une migration à travers la filiation.

Le Choeur Vittoria, dont la direction artistique est confiée à Michel Piquemal, est détenteur de la 5ème victoires de la musique classique.

Michel Piquemal a toujours pris soin de s’atteler à la découverte de répertoires délaissés ou méconnus, en sa qualité d’héritier des maîtres de la musique française : formé auprès de Pierre Bernac (baryton et interprète préféré de Francis Poulenc), et Denise Duval (interprète fétiche, qualifiée de double féminin de Francis Poulenc), mais également… Roger Calmel.

« Roger Calmel a joué un rôle capital pour moi car il a été mon maître. J’ai été élève à la Maîtrise de Radio France, Roger Calmel, alors responsable des études, m’appréciait beaucoup et m’a énormement soutenu. J’ai créé quantité de ses partitions. Roger était un chef de choeur passionné. » Michel Piquemal

En février 2013, Olivier Calmel, fils de Roger, et Boris Mychajliszyn, chef associé au Chœur Vittoria se rencontrent par l’intermédiaire d’amis communs. Très rapidement des liens amicaux se créent et l’idée de travailler ensemble germe tout aussi rapidement.

« Michel Piquemal m’avait déjà fait découvrir, il y a quelques temps déjà, des œuvres de Roger Calmel telles que le Stabat Mater pour Chœur à voix égales, que j’ai l’intention de mettre un jour au programme de la Maîtrise des Demoiselles de la Légion d’honneur dont je suis le directeur. Je lui ai donc naturellement fait part de ma rencontre avec Olivier Calmel et de notre amitié. Effet mirroir de celle qui existait entre Michel Piquemal et Roger Calmel. Un parallèle de filiation génétique et spirituelle se mettait lentement mais sûrement en place. » Boris Mychajliszyn

Des échanges se sont alors progressivement construits autour de cette filiation.

« Olivier était très jeune lorsque j’allais répéter chez son père et je ne savais pas encore quel compositeur il était devenu. En faisant des recherches, je suis tombé sur son concerto pour violoncelle que j’ai trouvé magnifique.. L’idée nous est alors venue, avec Boris et Cécile Berthelot, administratrice du Chœur régional Vittoria d’Île-de-France, de rendre hommage à Roger Calmel et de passer commande à Olivier Calmel. » Michel Piquemal

Ainsi donc est né le désir de passer commande d’une oeuvre originale à Olivier Calmel, dans un souhait de « passage », d’une rive à l’autre, d’un maître à son disciple, d’une musique à son écho, d’un père à son fils.

Chante-moi la musique de chez toi,

Je te chanterai une mélodie écrite par mon père.

Et nous chanterons ensemble

Une autre musique encore,

Celle de nos enfants.

Heureuse traversée qui nous mène à eux !

Pour suspendre aux étoiles

Le pont de nos soupirs entre nos deux pays.

Extrait du Colosse de Mahdia, Pierre-Henri Loÿs

 

Cette création nommée Le Colosse de Mahdia s’articule autour des valeurs conjointes portées par les textes du Colosse de Mahdia et du Nouveau Colosse, à savoir les thématiques d’immigration, de rêve d’un autre monde, de terre d’accueil, de paix et de liberté, et enfin, de musique comme espoir pendant la traversée. Elle comporte 4 mouvements.

Les trois premiers mouvements ont été composés sur un texte de Pierre-Henri Loÿs, Le Colosse de Mahdia, œuvre originale pour cette création. Le texte du final (4e mouvement) reprend Le Nouveau Colosse (célèbre sonnet écrit par l’Américaine Emma Lazarus en 1883. Depuis 1903, il est gravé sur une plaque montée sur le piédestal de la Statue de la Liberté, dont il est devenu un symbole)Le tout sur une composition musicale inédite d’Olivier Calmel.

PROGRAMME ET DISTRIBUTION //

A Little Jazz Mass de Bob Chilcott

Thomas Tacquet, piano
Géraldine Ramsayer, contrebasse
Emmanuel Jacquet, batterie
Chœur régional Vittoria d’Île-de-France
Michel Piquemal, direction

Les Chemins retrouvés de Roger Calmel

Boris Mychajliszyn, récitant
Jean Fischer, baryton
Mayu Sato-Bremaud, flûte
Chœur régional Vittoria d’Île-de-France
Les Violons de France
Michel Piquemal, direction

Thèbes II (Transition) d’Olivier Calmel

Frédéric Moreau, violon
Quintette à vent ArteCombo
Les Violons de France
Boris Mychajliszyn, direction

Le Colosse de Mahdia d’Olivier Calmel – Création mondiale

Jean Fischer, baryton
Chœur régional Vittoria d’Île-de-France
Quintette à vent ArteCombo
Les Violons de France
Boris Mychajliszyn, direction

RESERVATION //

Plein tarif : 20€
Tarif découverte (limitée) : Découvrez le Choeur : une place pour le concert + notre dernier disque MisaTango : 20€
Tarif réduit (étudiants, demandeurs d’emploi, handicapés) : 10€

En ligne sur : http://choeurvittoria.mapado.com
Tél. : 01.42.65.08.02
Mail : contact@choeur-vittoria.fr

choeurvittoria

| Retour à la liste des concerts |