> haut de page

Michel PIQUEMAL , direction

Michel Piquemal commence ses études de chant à la maîtrise de l’ORTF devenu aujourd'hui la Maîtrise de Radio France. C’est dans cette lignée qu’il poursuit sa formation avec Pierre Bernac (baryton et interprète préféré de Francis Poulenc), et Denise Duval (interprète fétiche, qualifié de double féminin de Francis Poulenc) pour la mélodie française et enfin, au Mozarteum de Salzbourg pour l'interprétation du Lied.

En 1987, Michel Piquemal se voit confier la direction du Chœur régional Vittoria d'Île-de-France et du Chœur régional Provence-Alpes-Côte d'Azur. Directeur musical du Grand Chœur de l’Abbaye-aux-Dames de Saintes, il assure la direction de l’Académie internationale de chœurs et d’orchestre du Festival de l’Abbaye de Sylvanès.

Sa discographie est riche et diversifiée. En qualité de baryton, il a enregistré des œuvres de Liszt, Sauguet, Lalo, Rossini, avec la pianiste Christine Lajarrige, des mélodies de Poulenc…

Michel Piquemal est invité à diriger de nombreux orchestres nationaux et internationaux, tels que ceux de Bordeaux, Cannes, Marseille, Nice, l'Orchestre national de Lille, l'Orchestre national d'Île-de-France, l’Orchestre symphonique d’État Hongrois, l’Orchestre de la radio de Budapest, l’Orchestre philharmonique royale de Liège, l'Orchestre philharmonique du Maroc…

À la tête de son ensemble vocal, Michel Piquemal remporte en 1996 les troisièmes Victoires de la musique classique avec l'enregistrement consacré à l'intégrale de la musique sacrée de Maurice Duruflé, paru chez Naxos. Une première victoire de la musique classique qui sera alors suivie d’une deuxième, cette fois-ci avec le Chœur régional Vittoria d'Île-de-France, en 1998, pour son enregistrement du Roi David d’Arthur Honegger, paru chez Naxos toujours, et pour l’ensemble de ses réalisations. Désormais, reconnu par ses pairs, il toujours à cœur de transmettre sa passion de la musique et de donner leur chance aux nouveaux artistes.

Après avoir été l’assistant de Jacques Jouineau, Michel Piquemal enseigne le chant à la Maîtrise de Radio France, puis pendant près de dix ans au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP) jusqu’en 1994 et au conservatoire du 18e arrondissement de Paris jusqu’en 2012. Il a formé entre autres Nora Gubish, Hélène Le Corre, Sophie Marin-Degor et Norah Amsellem (qui chante régulièrement au Metropolitain Opera).

Michel Piquemal cherche à découvrir ou faire redécouvrir des œuvres du répertoire de la musique classique oubliée. Telle que la musique de Martial Caillebotte, frère du peintre impressionniste Gustave Caillebotte, qu'il a enregistré lui-même sous la forme de deux albums, dont la Messe solennelle de Pâques, largement salué par la critique et pour son travail de musicien. En effet, celui-ci obtient plusieurs récompenses, entre autres, les 4 F de Télérama et de 4 # diapasons, sous le label des Éditions Hortus. Son dernier Opus la MisaTango dite "Messe à Buenos Aires" de Martín Palmeri qu’il vient d’enregistrer sous le même label est en passe de connaître le même succès.

Michel Piquemal a été décoré Officier de l'ordre national du Mérite, Officier des Arts et des Lettres, et Chevalier de la Légion d’Honneur pour l'ensemble de ses contributions musicales au patrimoine. Il a, de plus, reçu le prix hongrois Pro Artibus.

Boris MYCHAJLISZYN , chef associé

Pianiste et ancien petit chanteur, Boris Mychajliszyn débute la direction de chœur dès 1991 auprès d’Evelyne Schwab et d’Yves Parmentier. En parallèle, il intègre et se perfectionne dans la classe de chant d’Anna-Maria Bondi.

Entre 1991 et 2013, il dirige plusieurs ensembles vocaux amateurs et professionnels (le Chœur français d’Opéra, le Chœur des universités de Paris, le Chœur Charles Münch du conservatoire du 11e arrondissement de Paris, etc.)

Ces différentes activités lui ont permis de travailler pour Jean-Claude Casadesus, Charles Dutoit, Christoph Eschenbach, Jacques Mercier, John Nelson, Michel Plasson, Yutaka Sado ; puis de diriger notamment l’Orchestre national de Lituanie, la Musique principale de l’armée de Terre, l’Orchestre lyrique de Paris et l’Orchestre Charles Münch. Il encadre, chaque été, l’Académie de chœurs et d’orchestre de l’Abbaye de Sylvanès.

En 1998, il devient chef adjoint de l’Ensemble vocal Michel Piquemal. Depuis septembre 2007, Boris Mychajliszyn est Directeur de la Musique à la Légion d’honneur et Directeur de la Maîtrise des Demoiselles de la Légion d’honneur de Saint-Germain-en-Laye. En 2011, il rejoint le Chœur régional Vittoria d’Île-de-France en tant que chef associé.

Il est promu chevalier de l’Ordre des Palmes académiques en juillet 2011 et nommé chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres en juillet 2015.

Thomas TACQUET , pianiste - chef de chant

Pianiste, accompagnateur, chef de chœur, Thomas Tacquet, actuellement étudiant au Conservatoire national supérieur de musique de Paris (CNSMDP) en master d’accompagnement vocal, est titulaire d’un master en direction de chant (CNSMDP), de licences en piano, accompagnement (CNSMDP), musicologie et philosophie (Université Paris IV-Sorbonne) ainsi que de DEM ("premiers prix") en direction de chœur, formation musicale et écriture au CRR de Paris.

Aujourd'hui spécialisé dans l'accompagnement du chant et les pratiques chorales, Thomas Tacquet est notamment chef de chant du CRD de Bobigny (classe de R. Expert) et au Chœur Orchestre Sorbonne Universités (dir. A. Alonso / V. Barthes), pianiste du Chœur régional d’Île-de-France (dir. M. Piquemal), à la maîtrise de Notre Dame de Paris, auprès du chœur de l'Orchestre de Paris, et chef de l’ensemble vocal Fiat Cantus (Paris).

En qualité de pianiste, il a été au cours des dernières années lauréat de nombreux concours nationaux et internationaux, notamment la Kaufmann European Music Competition (Bruxelles – Belgique), le concours international Jeune Musique (Fribourg – Suisse), le concours Grotrian Steinweg (Braunschweig – Allemagne).

Également passionné par la dimension visuelle de la musique, il collabore régulièrement avec les metteurs en scène Charlotte Nessi, Luc Clémentin et Coline Serreau sur des spectacles mélangeant arts scéniques et musique classique, donnés entre autres cette année à l’amphithéâtre de l’Opéra Bastille, l’opéra de Saint-Étienne, l’opéra de Vichy.